Ce matin, nous ne sommes pas très efficaces et pourtant nous n'avons pas pris de petit déjeuner. Certains d'entre nous ont fait une petit ballade dans les environs et n'ont pas vu le temps passer. Pendant le démontage des tentes, de jeunes cavaliers d'une quinzaine d'années environ s'approchent de nous par curiosité. Ils sont vêtus de l'habit traditionnel, le "deel" et équipés d'un lasso au bout d'une perche de 3 mètres pour leur permettre de capturer le bétail. Malheureusement, encore une fois, nous n'arrivons pas à communiquer. Nous échangeons un simple "Sain baina uu" (bonjour en mongol). Frustration.

Lire la suite...